Comment éviter les métaux lourds

Voici comment éviter au maximum la contamination par les métaux lourds.

Les contenants alimentaires et le papier en aluminium sont à éviter (certains sont recouverts d’un vernis protecteur qui peut hélas contenir d’autres contaminants comme les BPA), certains produits cosmétiques (y compris la pierre d’alun, par précaution, car aucune étude ne démontre l’innocuité ou la dangerosité). A noter que l’aluminium migre plus facilement en milieu acide (par exemple grâce au citron d’une papillote). Utilisez de préférence les contenants en verre, en terre cuite, en fonte, en inox, ou en silicone (avec un petit doute pour ces derniers). Certaines céramiques exotiques peuvent relarguer du plomb.

L’alimentation moderne peut apporter sa part de métaux lourds, sous la formes d’additifs (notamment l’aluminium sous les formes E173, E520, E521, E522, E523, E541, E554, E555, E556, E559), mais aussi dans certains pesticides des produits conventionnels. Préférez si possible le bio ou épluchez vos légumes. Pour en savoir plus : lisez l’indispensable guide de Corinne Gouget : Additifs alimentaires danger ! (illustration) Préférer dans la cuisine des ustensiles en inox, pyrex ou fonte. L’eau du robinet est une source non négligeable de substances indésirables (le risque de développer la maladie d’Alzheimer serait en lien avec le taux d’aluminium dans l’eau du robinet). Les filtres de robinet et sous-évier sont vraiment efficaces, contrairement aux carafes de table. Vérifier quand même la présence de mesure du niveau de filtration de ces systèmes, si possible effectuées par des laboratoires indépendants. La marque Hydropure offre un bon niveau de sécurité, voir www.hydropure.fr. Les bouteilles d’eau, outre le coût environnemental, peuvent elles relarguer des substances problématiques pour la santé.

Les enfants ont souvent tendance à tout mettre dans la bouche, aussi il faut veiller à leur environnement. On retrouve encore du plomb et du mercure dans des produits peints, crayons, jouets en bois et en plastiques d’origine exotique, non conformes aux normes européennes.

Les plombages contiennent également du mercure. Il est possible de demander à son dentiste d’utiliser des céramiques (durables et esthétiques) ou à défaut des composites (qui peuvent se rétracter rapidement et redécouvrir la carie) et d’éviter ainsi les amalgames traditionnels, qui sont remis en cause dans de nombreux pays. Les trois sont partiellement pris en charge par la sécurité sociale, mais la céramique, très complexe à mettre, n’est pas maîtrisée par tous les dentistes. Enfin, les personnes les plus sensibles devront éviter les vaccinations inutiles. Les vaccins peuvent même être contre-indiqués aux personnes très réactives à certains additifs (notamment ceux dérivés de l’aluminium et du mercure).

La dépose d’amalgames dentaires doit se faire dans des conditions très strictes (notamment digue dentaire et masque au charbon qui sont indispensables). A moins d’être allergique ou intolérant à certains métaux lourds, il est recommandé de d’abord commencer la détoxification avant de faire une dépose. En effet au moment de la dépose, il y a risque de contamination, au risque de provoquer une surcharge de métaux lourds. Mieux vaut qu’à ce moment là, le stock de métaux lourds soit bas.

3
  Vos témoignages...

Commentaires

  1. hermet annick  mai 5, 2016

    bonjour,
    mon identifiant marche mais je ne comprends pas comment commencer le programme de formation que je viens de payer. s’agit-il des 3 videos auxquelles j’accédais déjà gratuitement ou faut-il attendre quelques temps pour pouvoir intégrer un espace dédier à ce programme spécifique. merci de me guider, parce que j’ai du temps ce week end prolongé,
    bien amicalement
    annick

You must be logged in to post a comment.