Articles

Purge yogique, le grand nettoyage de l’intestin

La purge yogique, appelé aussi Shank Prakshalana, est un exercice de nettoyage en profondeur des Intestins issu du Hatha yoga. Il s’agit de faire circuler de l’eau le long du système digestif, de la bouche à l’anus en passant par les intestins et le côlon, pour en faire sortir tous les résidus qui peuvent y stagner habituellement. Ce procédé ne coûte rien, mais nécessite de bien connaître son corps et de disposer de deux à quatre heures devant soit.

On fait en général cette cure une à quatre fois par an. Les personnes constipées auront intérêt à la faire chaque mois, ce qui est un maximum. A éviter si vous êtes enceinte, ou mineur. En cas de problème de santé consultez un thérapeute compétent avant de commencer.

Vous trouverez ci-après une vidéo et quelques liens pour bien comprendre la mise en pratique la purge yogique. Je vous recommande de les consulter avant de commencer.

Préalable

Il ne faut rien manger de solide, uniquement jus de légumes et soupes, 24 heures avant de commencer, afin que l’intestin soit le plus vide possible. Si il était plein, le bol alimentaire alimentaire pourrait faire bouchon, ce qui est la principale cause de nausée lors de l’exercice, ce qui peut obligerà arrêter. Si vous êtes habituellement constipé, ne mangez liquide de la même durée qui sépare 2 passages aux toilettes pour les selles, par exemple si vous allez aux selles tous les 2 jours, faites 2 jours sans alimentation solide. Il est indispensable pour vider les intestins avant la purge yogique.

Prévoir, un jour calme, sans obligation, un dimanche par exemple. Jeûner (juste boire) depuis le matin. Aller à la selle dans la matinée. On commence souvent en début d’après midi, ou alors le matin après avoir jeûner toute la veille. Personnellement, je le fais juste après le Nettoyage du foie et de la vésicule biliaire par la méthode du Dr Clark, en début d’après-midi, alors que le matin j’ai bu mon dernier verre d’eau de sel d’epsom. Je n’ai alors plus grand chose dans les intestins 🙂

Le Shank Prakshalana ou purge yogique

  • Préparation : Faire chauffer à peu près à température du corps de l’eau salée avec une cuillère à café (environ 4 g) par litre de sel. Le sel doit être complètement dilué. La température correspond à une sensation « douce » lorsque vous y mettez un doigt. Ce n’est pas grave si c’est un peu plus (elle va refroidir) ou un peu moins , vers la fin de la séance. Je prépare un litre et demi (1,5l) de préparation au début, puis encore un litre. En général, le maximum utilisé est de 3,5 litres au total, certains vont jusqu’à 7 litres.
    En général, les naturopathes recommandent de réduire la consommation de sel. Pourquoi ce n’est pas un problème ici ? C’est que le corps ne l’absorbe pas (ou peu), il sert uniquement au rinçage de l’intestin. L’eau salée sel dans cette densité est aussi minéralisée que le corps, il n’y a donc pas de migration du sel vers le corps, ou de minéraux du corps vers l’eau des intestins par pression osmotique. Vu que le sel va dans la cuvette des toilettes, n’importe lequel est bon. (J’utilise la fleur de sel de Guérande si vous voulez savoir 😉 )
  • Boire un verre, soit 25 cl, d’eau salée chaude. C’est plutôt doux au goût.
  • Exécuter 4-5 répétitions des mouvements présenté sur la vidéo ci-dessous :
    On débute les exercices du coté droit, le coté du foie.

    • Debout bras tirés au dessus de la tête, flexion sur le coté droit puis gauche. 5 fois.
    • Demi torsion vertébrale debout- début droite. 5 fois.
    • Cobra sur les orteils, bras tendus, tête tournée à droite puis à gauche. 5 fois.
      Si c’est trop difficile, posez les genoux a terre.
    • Torsion de la colonne accroupie un genou relevé, on commence par le genou droit. 5 fois.
  • Faire la suite « eau > mouvements » encore 5 fois. Soit 6 au total, a peu près 1,5 litre.
  • Aller aux toilettes. Normalement une première évacuation se produit. La position « toilette turc » facilite l’évacuation. Il arrive que les premières élimination débute plus tôt. Ce n’est pas un problème.
  • Si rien ne se passe dans un délai de 5 minutes, refaire les mouvements sans reprendre d’eau, puis retourner à la selle. Si 1 rien ne se passe (ce qui est rare), consultez la partie « Si cela ne veut pas sortir ».
  • Se laver l’anus à l’eau après l’élimination, plutôt qu’avec le papier ce qui peut être irritant. Si le sel vous brûle, lubrifiez avec un peu d’huile (même de cuisine) ou de crème.
  • Préparez un litre d’eau salé chaude.
  • Boire à nouveau un verre d’eau salée, effectuer les mouvements puis retourner aux WC. Il y a élimination à chaque fois normalement.
  • Poursuivre ainsi les alternances « boire > mouvements > élimination » jusqu’à ce que l’eau sort soit aussi claire que possible. En général 10 à 15 verres suffisent, soit 2,5 à 3,5 litres). Ne pas dépasser les 7 litres.
  • Ne plus rien faire et aller aux toilettes dans l’heure qui suit pour éliminer le reste d’eau.

Manger au plus tôt une demi-heure après l’exercice et au plus tard 1 heure après la fin. Il ne faut pas laisser le tube digestif vide pendant plus dune heure. Le premier repas sera composé idéalement d’un Khicheri (voir Recette du Khichari (ou Khicheri)), mais vous pouvez vous contenter de riz blanc bien cuit, donc bien digeste, avec un filet d’huile. Vous pouvez préférer une bouillie d’avoine, une soupe épaisse et consistante (mais sans morceau) ou de la purée (de vraies pommes de terres ou autres légumes).

Pendant les 24 heures qui suivent l’exercice, évitez les produits laitiers, les boissons acides (café alcool, sodas), les légumes et fruits crus (sauf bananes). Attendre le premier repas pour boire, puis ensuite, boire de l’eau ou des infusions légères.

Les exercices

Faites 4-5 répétitions de chaque mouvements. Ces exercices se font sur 4 minutes en suivant le rythme de la vidéo. Si votre rythme est différent, faites les à la vitesse la plus confortable pour vous.

La séquence à répéter va de la minute 1’ à la minute 5’ de la vidéo.

Si cela ne veut pas sortir
  • C’est pour éviter cette situation qu’il est important de ne rien manger de solide pendant une période de 24 heures.
  • Si après 6 verres vous sentez qu’il y a un blocage, prenez une position inversée (les fesse plus hautes que la tête). Cela peut aider à désactiver le réflexe de bloquer l’élimination. Reprenez 1 ou 2 verres, pour voir si l’élimination commence.
  • Si vraiment cela ne veut pas sortir (poire de lavement ou douche rectale), faites un lavement, pour amorcer l’élimination.
0
  Vos témoignages...

You must be logged in to post a comment.